Imprimer cette page

Bulletin Métapsychique n°19 - Appel à contributions

vendredi 2 octobre 2015. publié par, IMI
 
Le Bulletin Métapsychique accueille vos contributions -> Lire les Recommandations aux auteurs.

Afin d’encourager leur participation, les auteurs qui se sentent inspirs par une thmatique donne peuvent envoyer leur proposition d’article ou de chronique sous la forme d’un rsum structur d’environ 300 mots pour un article et 100 mots pour une chronique contact@a-imi.org. Ce seront le rdacteur en chef et le rdacteur en chef adjoint qui valueront l’intrt de la contribution par rapport la thmatique en cours et solliciteront un article complet.
Les auteurs sont aussi encourags soumettre spontanment leurs contributions en dehors d’une thmatique sollicite, afin de faire connaitre leurs travaux de recherche ou ceux d’autres chercheurs.

Contrairement ce qui a t prcdemment annonc, le BM 19 sera consacr la Psychokinse, le numro sur les Neurosciences paratra ensuite. Les contributions sur les neurosciences sont donc toujours bienvenues.

N20 : Psi et Neurosciences

"L’utilisation de la main gauche semble indiquer une participation plus grande du lobe droit du cerveau dans les tats mdiumniques" (Nandor Fodor, 1933). En 1885, Frederick. W. H. Myers, l’un des principaux dirigeants de la SPR (Society for Psychical Research), nota que les crits et les paroles des mdiums ou d’autres personnes pratiquant l’criture automatique en tat de transe, prsentaient une ressemblance importante avec le langage dform de sujets ayant souffert de lsions importantes au niveau de l’hmisphre gauche. De ce fait, ils se retrouvaient entirement dpendants de leur hmisphre droit pour la production verbale. Myers suggra alors que l’criture automatique pourrait tre une fonction de l’hmisphre droit. Il avanca plus tard que le contenu des crits obtenus sous criture automatique reprsentaient "le moi secondaire" (self) du mdium et qu’il tait une combinaison de penses inconscientes, et dans certains cas, de penses d’autrui obtenues par tlpathie. Myers conclut donc que l’hmisphre droit devait avoir une sensibilit tlpathique plus grande que celle de l’hmisphre gauche. Aujourd’hui, l’hmisphre droit du cerveau est-il toujours privilgi pour expliquer les phnomnes psi ? Avec le dveloppement de la technologie, les neurosciences permettent chaque jour de comprendre un peu mieux les relations entre le cerveau et ces phnomnes. Quelles sont les dernires dcouvertes effectues ? Quelles sont les recherches en cours ? Quelles sont les exprimentations qui se sont rvles et se rvlent aujourd’hui les plus concluantes en la matire ? Existe-t-il des sujets plus "dous" que d’autres, qui obtiennent de meilleurs rsultats aux tests ? Est-il possible de dresser un "profil type" de ces sujets ? C’est toutes ces questions que nous tenterons de rpondre dans le prochain BM. N’hsitez pas nous envoyer vos propositions de sujets, d’articles, pour ce dossier ou pour toute autre rubrique du journal qui vous intresse.