-  Parapsychologie -  Perspectives et théories

Position d’Einstein vis-à-vis de la parapsychologie

Position d'Einstein vis-Ã -vis de la parapsychologie
Par François Chataux, Revue Parapsychologie n° 7, Juin 1979


Cet article, initalement publié dans la revue Parapsychologie, présente deux lettres envoyées par Einstein au parapsychologue Ehrenwald.

Certaines rumeurs ont pu courir légèrement sur l’attitude d’Einstein envers la parapsychologie, extrapolation abusive due à sa contribution au livre d’ Upton Sinclair " Mental Radio ".

Einstein ne s’est en fait, jamais sérieusement préoccupé des phénomènes ESP. Sa surprise et sa réserve éclatent donc dans ces deux lettres. Le dernier grand physicien classique ne pouvait admettre des phénomènes semblant échapper à un cadre spatio-temporel. Sur un sujet qu’il avoue ne pas connaître suffisamment, on notera avec intérêt sa réserve courtoise.

L’attitude de certains scientifiques actuels, tranchée et définitive, sur un sujet qu’ils ne connaissent pas spécialement mieux, n’en apparaît que plus contrastée.

Lettre d’ Einstein - Mai 1946

Très cher Dr. Ehrenwald ,

Il y a quelques années j’ai lu le livre du Dr. Rhine . Je n’ai pu trouver absolument aucune explication concernant les données qu’il rapporte. Mais ce qui m’a surpris c’est que dans les expériences à statistiques la distance spatiale du sujet n’entre nullement en ligne de compte dans le succès du procédé. Celà me conduit à penser qu’une source systématique d’erreurs jusque là non découverte peut avoir été en jeu.

J’ai écrit les notes d’introduction pour le livre de Upton Sinclair en vertu de notre amitié personnelle de façon à ne pas exprimer mon manque de conviction sans pour autant me contraindre à sacrifier mon honnêteté. Je me dois de vous confesser ouvertement mon attitude sceptique vis à vis de toutes les persuasions et théories pertinentes. C’est un scepticisme qui n’est pas tant dû à une approche plus étroite des observations et des expériences empiriques qu’à mon activité personnelle une vie durant dans le domaire de la physique. En outre je dois confesser que je n’ai pas eu dans ma propre existence d’expériences tendant à des relations inter-personnelles d’origine non sensorielles. Si j’ajoute que le public a tendance à attribuer à mes dires plus de poids qu’il n’est justifié étant donné mon ignorance en tant de choses, je me sens d’autant plus le devoir d’aborder ces domaines avec une prudence et une réserve extrêmes.

Lettre d’ Einstein - Juillet 1946

Très cher Dr. Ehrenvvald ,

J’ai lu votre livre (...) avec grand intérêt. Il présente certainement bien le problème et je ne doute pas qu’il trouve un large cercle de lecteurs. Je ne peux juger qu’en tant que profane et ne peux dire si j’aboutis à une conclusion affirmative ou négative. De toute façon, il m’apparaît que du point de vue d’un physicien, nous n’avons pas le droit d’établir à priori la possibilité de la télépathie. Pour celà les bases de notre science sont trop incertaines et incomplètes.

Mon impression en ce qui concerne les expériences avec les cartes destinées à un traitement numérique est le suivant : d’une part je n’ai aucune objection à faire quant à la sûreté de la méthode - Pourtant je trouve suspect le fait que la " clairvoyance " (tests) donne les mêmes probabilités que la télépathie et que la distance du sujet aux cartes "cibles " c’est à dire à l’agent n’ait aucune influence sur les résultats. Ceci est improbable au plus haut degré et en conséquence le résultat est suspect.

Cependant les tests sur la fillette de neuf ans (IIga K.) sont très intéressants et représentent effectivement beaucoup plus pour moi. De même !es expériences avec les dessins (U. Sinclair) me semblent être d’un plus grand intérêt que les expériences statistiques à grande échelle où la découverte d’une erreur systématique minime peut bouleverser l’ensemble.

Vous avez trouvé que les productions des patients en situation psychanalytique dépendent respectivement de "l’école " de l’analyste. Celà me semble important. Cette partie seule de votre livre réclame une attention spéciale. Je ne peux taire le fait que certaines des expériences que vous mentionnez fassent naître chez vos lecteurs le doute profond qu’au lieu de télépathie, des influences sensorielles inconscientes aient été mises en jeu.

Néanmoins, votre lettre m’est un très bon stimulant et a quelque peu "adouci" mon attitude qui au départ était franchement négative face à l’ampleur du problème. On ne devrait pas aller de par le monde avec des oeillères. Vous pouvez montrer cette lettre "en privé" à d’autres personnes.


Mots clés associés à cet article : Parapsychologie |