-  Parapsychologie

Où puis-je obtenir un diplÃ’me ou un métier en parapsychologie ?

Où puis-je obtenir un diplÃ'me ou un métier en parapsychologie ?


Nombre de personnes aimeraient étudier la Conscience Humaine, la parapsychologie, la psychologie transpersonnelle, ou l’ensemble de ces champs. Bien que ces disciplines soient d’un grand intérêt, le nombre de formations et de diplômes possibles dans ces domaines, sont curieusement très peu nombreux. On croit souvent qu’il y a des programmes d’études secondaires ou supérieures dans les universités ayant un laboratoire de parapsychologie, notamment à la Duke University. Et bien qu’on ne le sache pas toujours, les Universités de Harvard et de Stanford ont des membres chargés spécifiquement de recherche en parapsychologie (mais ils n’en font pas la publicité et la plupart des fonds disponibles pour le sujet ont été détournés vers d’autres buts).

Historiquement, le monde universitaire a considéré ces phénomènes psi avec une certaine gêne en raison de l’attrait du sensationnel que l’industrie du divertissement a entretenu autour de ce sujet, et des fréquentes et excessives revendications des tenants du Nouvel Âge. En conséquence, alors que des fonds ont été alloués pour la création de programmes et de cours, ils se sont trouvés bloqués pendant des années.

Actuellement, il n’existe pas en parapsychologie un seul enseignement universitaire reconnu, aux Etats-Unis. Cela ne veut pas dire qu’il n’existe pas de cours de parapsychologie, même dans des grandes universités ou que vous ne pouvez pas préparer un doctorat en sciences humaines centré sur la parapsychologie. Vous pouvez le faire, mais vous ne pouvez guère obtenir un diplôme reconnu spécifiquement dans ce domaine.

Aujourd’hui, la seule Université aux USA qui propose un enseignement effectif sur la Conscience - ce qui signifie dans ce cas l’étude d’une branche de la parapsychologie- est l’université du Nevada, Las Vegas. Des cours ponctuels en parapsychologie ont aussi été donnés sous les auspices de la récente Chaire Bigelow des Etudes sur la Conscience.

Cependant, de même que les intérêts des chercheurs à Harvard et à Stanford (et dans de nombreuses autres universités) se sont estompés à la mort de leurs bienfaiteurs, le destin éventuel de cette nouvelle Chaire est vraisemblablement d’être mise en veilleuse ou de disparaître.

En revanche, la Chaire aujourd’hui la plus connue, la plus pleinement dotée pour la recherche en parapsychologie, est la Koestler Chair de parapsychologie, au sein du Département de Psychologie, à l’Université d’Edimbourg, en Ecosse. Cette Chaire d’enseignement et de recherche, tenue par le Professeur Robert Morris jusqu’à son décès en 2004, a soutenu une douzaine d’étudiants dans l’obtention de leurs doctorats dans lesquels les sujets parapsychologiques avaient une place prépondérante. La plupart de ces diplômés ont maintenant des postes d’enseignement et de recherche dans les universités de Grande Bretagne.

Si votre intérêt pour la recherche sur la Conscience peut-être focalisé sur un de ses aspects relativement bien acceptés (par exemple la recherche sur le Bio feedback) vous pouvez trouver un professeur dans une grande université menant une recherche à laquelle vous pourrez participer.

Cherchez les références dans les Psychological Abstracts et dans Medline pour savoir qui fait une recherche dans ce domaine et dans quelles institutions ; vous pourrez alors les contacter. Si votre intérêt fondamental concerne spécifiquement la parapsychologie, les choses deviennent plus difficiles. Vous pouvez déjà oublier toutes les institutions officielles si vous désirez sérieusement atteindre un niveau professionnel dans ce domaine.

En ce qui concerne une carrière, vous devez réaliser que la parapsychologie est considérée comme "marginale" par le courant officiel et principal de la psychologie, au moins aux USA. Si votre but est de faire carrière dans une grande université, avec plein de temps pour la recherche, alors, quelque soit votre diplôme, s’il est centré sur la parapsychologie, il ne sera pas regardé avec bienveillance (pour ne pas dire plus). La situation est heureusement radicalement différente dans certains pays européens, et spécifiquement en Angleterre et en Allemagne, où la parapsychologie est très vite devenue un sujet d’étude respectable pour le monde universitaire.

La plupart des parapsychologues (nous entendons par là des scientifiques professionnels aguerris et non des "enquêteurs sur le paranormal") vivent en général d’un enseignement classique ou font un autre travail conventionnel. Seules 30 ou 40 personnes dans le monde entier sont employées à plein temps en tant que chercheurs dans ce domaine, et très peu d’entre eux ont des salaires raisonnables. Les chances de trouver un travail intéressant sont infiniment petites, bien que, comme nous l’avons déjà dit, la situation en Europe soit meilleure qu’aux USA. Si vous êtes tellement convaincu que cela n’est pas de nature à vous arrêter, bravo !

La plupart des étudiants résolvent le problème de vouloir les avantages offerts par un poste officiel et reconnu dans une grande université, sans avoir à renier leur intérêt pour la parapsychologie, en fréquentant une école connue (où ils restent sagement discrets sur leurs intérêts les plus profonds). Ils apprennent comment conduire une recherche dans une discipline officiellement acceptée, obtiennent leurs diplômes, rejoignent tranquillement la PA et se mettent à lire les journaux parapsychologiques fondamentaux. Cela ne satisfera pas la passion de l’étudiant, mais, répétons-le, beaucoup de chercheurs académiques ne considèrent toujours pas ce sujet comme digne d’étude.

Il y a quelques exceptions : les études psychologiques et sociologiques sur la croyance dans les phénomènes psychiques sont des sujets de recherche marginaux mais acceptables, telles les études anthropologiques concernant les rites et pratiques psi dans les sociétés indigènes.

Poursuivre une carrière parapsychologique requiert :


-  (1) de fortes capacités à entreprendre,
-  (2) une grande persévérance, de la créativité, et des capacités de ressourcement,
-  (3) une solide formation dans l’un des courants principaux des sciences ou des disciplines classiques.
-  (4) la capacité de reconnaître mais non de se soumettre aux exigences de la sagesse conventionnelle et du dogme établi.

Ce n’est pas une piste de carrière pour les cœurs sensibles ou pour les esprits conventionnels.

L’avantage de la parapsychologie est d’être comme d’autres sciences frontières une discipline de défi avec une grande quantité d’espace pour des idées créatives et l’exploration et pour y faire des découvertes significatives pour l’amour de l’art. Si vous espérez des solutions rapides à des problèmes faciles ou des réponses absolues à des réponses claires, alors la parapsychologie n’est vraiment pas pour vous. Mais si vous vous réjouissez d’explorer tout le spectre du potentiel humain et de pousser votre talent créatif jusqu’à ses limites extrêmes, alors il n’y a pas de meilleure discipline que la parapsychologie.

Pour plus d’informations sur les institutions offrant des études avancées, ou des crédits en parapsychologie ou dans des domaines avoisinants, voir :


-  Association for Transpersonal Psychology
-  Common Boundary
-  Department of Consciousness Studies, JFK University
-  The Union Institute
-  Rhine Research Center, summer study program
-  Institute of Transpersonal Psychology
-  California Institute of Integral Studies
-  American Society for Psychical Research
-  The Parapsychology Foundation
-  Franklin Pierce College
-  Saybrook Institute
-  University of Edinburgh, Edinburgh, Scotland (UK). The Koestler Parapsychology Unit
-  University of Hertfordshire, Hatfield, England (UK). The Parrott-Warrick Research Unit
-  University of Amsterdam, The Netherlands, Department of Psychology
-  University of Nevada, Las Vegas, Bigelow Chair of Consciousness Studies

A noter que l’IMI propose un groupe de formation àla parapsychologie pour les étudiants, le GEIMI

Mots clés associés à cet article :